Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

A propos

GlossingGirlBulles.jpg

 

Sur mon blog, vous trouverez des news et des tests de produits cosmétiques.

Des soins pour peaux grasses et mixtes bien sûr, mais aussi toutes sortes de soins visage, soins du corps, pour les cheveux, cosmétiques bios et cosmétiques home made !

 

Contact

Chercher

Idées shopping

 

Suivez-moi sur...

GlossingGirl1

 

 

 

Hellocoton

 

 

GlossingGirl2.jpg

 

 

 

Facebook

 

 

 

GlossingGirl3.jpg

 

 

 

Twitter

 

 

 

Catégories

3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 16:02

Cela fait maintenant plusieurs années que je propose à ma maman de participer aux matchs de la rentrée littéraire organisés par Priceminister. Je lui prête alors mon blog pour qu'elle puisse s'exprimer et donner son avis sur le livre !

 

Cette année, elle a choisi La logique de l'amanite.

La logique de l'amanite - Dousteyssier-Khoze

La logique de l'amanite : c’est le titre de ce livre et le résumé de quatrième de couverture qui m’ont attirée. Ce dernier laisse présager un bon roman policier : un érudit snob et acariâtre, des secrets de familles, des disparitions mystérieuses…mais aussi un mycologue averti. On imagine d’emblée des meurtres à l’amanite…

 

Avant mon opinion, d’abord un résumé.

Le premier chapitre décrit l’enfance du personnage principal et narrateur, Nikonor, dans le décor inquiétant d’un château isolé au fin fond de la Corrèze. Une enfance somme toute heureuse, passée dans la haine qu’il voue à sa sœur jumelle Anastasie. Le tout sur fond de mycologie, avec le père, savant fou de champignons et lui-même grand amateur de cèpes dès l’âge de 3 ans et demi. Il ne voit pas grand-chose de la guerre, qu’il passe dans la bibliothèque du château à lire, lire, et encore lire.

Sa vie bascule en 1946 quand il se rend à Paris pour y étudier le droit. On comprend rapidement qu’il ne fréquente pas la Sorbonne tout en en laissant l’illusion à ses parents. Son père découvre la vérité, le menace de modifier son testament s’il continue ses activités illicites. Peu de temps après, son père tombe malade et meurt sans avoir repris connaissance. Puis c’est au prétendant de sa sœur de tomber du haut de la tour du château. Il était accompagné de Nikonor. Et ainsi de suite.

Nikonor est très vieux quand il commence à rédiger ses mémoires, et il sent une sourde menace peser sur lui. Il est persuadé que sa sœur va venir lui demander des comptes. Dans sa folie, il croira reconnaître dans le facteur un envoyé de sa sœur, et ce sera l’apothéose de sa vie avant sa fuite vers… ?

 

Maintenant, mon opinion. Je dois avouer qu’elle est assez défavorable, il faut donc que je m’en explique :

- j’ai eu l’impression que l’auteur avait assemblé tout un bric-à-brac d’éléments pour rendre le sujet (personnage et histoire) original et cela sonne faux ! Du prénom Nikonor, sous prétexte que sa mère est une anglaise russophile au choix du lieu, Bourg-Lastic (qui n’est d’ailleurs pas en Corrèze mais dans le Puy de Dôme) en passant par cette passion peu vraisemblable pour le cèpe à l’âge de 3 ans et demi, tout cela m’a fait penser aux pires romans d’Amélie Nothomb dans lesquels l’amoncellement d’originalités et/ou d’invraisemblances nous laissent dubitatifs (je précise qu’il y a des romans d’A. Nothomb que j’ai adorés).

- les digressions tant mycologiques que littéraires prennent le pas sur l’histoire et finalement, on en apprend très peu sur les soi-disant secrets de famille ou les activités louches de Nikonor. Tout est suggéré, au lecteur de se faire des films. Les critiques parlent de climat angoissant, trouble. Je n’ai ressenti ni l’un, ni l’autre mais seulement un ennui dans les digressions, dans l’humour qui se veut british mais qui est banal, et je suis restée sur ma faim quand arrivée à la fin du livre, je n’avais pas de réponses aux questions posées en quatrième de couverture.

 

Ma note atteindra la moyenne, 10/20, car je suis allée jusqu’au bout du livre.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Publié par GlossingGirl - dans Bien être
commenter cet article
5 octobre 2015 1 05 /10 /octobre /2015 10:18

Lorsqu'on m'a proposé de lire Heureux comme un danøis en service presse, j'ai évidemment foncé. Ce petit livre a eu visiblement pas mal de succès, et c'est en version poche que je l'ai reçu, dans la collection ''Bien être'' de J'ai Lu.

Ce que j'attendais ? Pas mal d'idées reçues sur le Danemark, mais aussi des petites choses que je ne connais pas (cela fait plus de 6 ans que j'habite là et il me reste encore beaucoup à apprendre. Il est assez difficile de se fondre dans cette société, restons modeste !)

Au final, j'ai été surprise par ce livre, et très agréablement. Voici mes impressions en quelques points, dont j'espère qu'elles vous donneront envie de le découvrir :

Heureux comme un danøis - Malene Rydhal
  • Heureux comme un danois, c'est en fait moins un livre sur le Danemark qu'un livre sur le bonheur. ''Qu'est-ce qu'être heureux ?'' C'est une question que j'ai souvent occultée alors qu'elle est évidemment essentielle.
  • J'ai adoré la modestie avec laquelle l'auteure se présente. On est loin du pédantisme et de l'étalage de qualifications. Elle est danoise, c'est sa seule légitimité pour écrire ce ''petit bouquin''. Elle le sait, et le dit sans honte. Mais au fil des pages elle va citer pas mal d'études sur le bonheur, faire beaucoup appel à son expérience, enchaîner les anecdotes, et finalement se rendre aussi intéressante que n'importe quel spécialiste du sujet.
  • Je croyais au départ que ce livre en 10 points allait faire appel à la Jantelov, un code de conduite nordique qui permet à la société de fonctionner mais qui a ses limites, notamment car trop de modestie étouffe à mon sens la réussite individuelle (à méditer lorsqu'on compare les systèmes scolaires mais à ne pas prendre au pied de la lettre. Ce n'est qu'un modèle théorique). En fait pas du tout. Le livre a bien 10 chapitres mais ils sont bien plus proches de ce que je connais de la société danoise que la Jantelov. 10 points importants pour être heureux, qui vont de ''j'ai confiance'' (je n'ai pas peur des autres) à ''l'argent et l'ambition ne font pas le bonheur'' par exemple.
  • Le modèle danois tel qu'il est décrit dans ce livre fait diablement envie... Malheureusement il y a ici aussi des gens ambitieux, malhonnêtes, envieux, etc... Reste que cet idéal est sûrement plus facile à réaliser en Scandinavie qu'ailleurs. Lire ce livre fait se sentir bien, et encore plus quand on sait que tout cela est à portée de main.
Heureux comme un danøis - Malene Rydhal

De ce livre sans prétention je retiendrai des anecdotes, des règles de vie, et surtout la certitude que je suis au bon endroit, au bon moment. Je le savais déjà mais c'est toujours bien de se voir conforter dans ses idées !

 

Que vous vous intéressiez à la Scandinavie ou non, cela reste une très jolie étude sur le bonheur, qui vous parlera même si les questions qui vous toucheront seront sans doute différentes de celles que j'ai retenues. Chacun peut y trouver sa part d'intérêt.

Jeg ønsker at være lykkelig hel mit liv :o)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Publié par GlossingGirl - dans Bien être
commenter cet article
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 14:04

Pour la 3e année je participe aux matchs de la rentrée littéraire organisés par Priceminister ! J'ai lu pour vous Trente-six chandelles, de Marie-Sabine Roger.

Trente-six chandelles - Marie-Sabine Roger

Dans la famille Decime, tous les prénoms des garçons (un seul héritier par génération) commencent par Mor… et ceux des filles, s’il y en a, par Vi… depuis cinq générations. Relation cocasse de cause à effet ou ironie du destin, les garçons meurent le jour de leur trente-sixième anniversaire à 11h, heure de leur naissance et les filles ont une longévité exceptionnelle.

 

Il est 10h13 en cette journée du trente-sixième anniversaire de Mortimer et il attend sur son canapé-lit dans la posture dite du cadavre (yoga) l’heure fatidique après avoir mis en ordre toutes ses affaires : appartement résilié, électricité coupée, frigo et poubelles vidés, ménage fait… Mais il a oublié de fermer sa porte et voilà que frappe et rentre Paquita, son amie et presque mère depuis vingt ans. Situation cocasse, Mortimer ne peut pas lui dire : « Excuse-moi, je dois mourir à 11 heures, tu pourrais me laisser ? ». Paquita bavarde, s’étonne de certaines bizarreries et est toujours là à 11h… Comme on s’y attend, l’aiguille de la pendule passe l’heure et « …la pendule indique 11h06, et je fais quelque chose d’inhabituel pour moi : je m’assieds, je saisis Paquita par la taille, je me cramponne à elle, j’enfouis mon visage entre ses seins, et je me mets à pleurer comme un veau. »

Il a donc échappé à la malédiction !

 

Comme il n’a plus rien, il est obligé de se réfugier chez Paquita et Nassardine à qui il va raconter toute son histoire et celle de ses aïeux. Paquita et Nassardine sont un couple hors du commun. Nassardine, algérien fraîchement débarqué est tombé amoureux fou de Paquita dans ce bar où elle était serveuse et où le patron avait des visées sur elle (après sa femme et sa fille) pour son entreprise de tapinage. Et cela dure depuis 40 ans. Ils ont réussi à s’acheter un camion pour vendre des crêpes et sont installés devant le lycée ; c’est là que viendra se réfugier Mortimer dans ses grands moments de solitude. « Paquita est irracontable. Avec ses kilos et ses plis, ses cils plâtrés de rimmel, ses jupes de pétasse et ses décolletés de plus en plus profonds pour rattraper ses seins qui se font un peu la malle, elle est juste touchante. »

 

On va ainsi apprendre comment sont morts son père, grand-père…..arrière arrière grand-père, de façon plus loufoque les uns que les autres, comment il a décidé à dix-huit ans (la moitié de sa vie) de ne jamais se mettre en ménage, de ne jamais avoir d’enfant.

Et puis, il rencontre Jasmine, trois ans avant la date fatidique, Jasmine qui « prenait chaque jour comme il vient, sans se poser de questions inutiles. », Jasmine qui confectionne des chapeaux invraisemblables à l’image de ceux à qui elle les offre, mais Jasmine qui décide un jour de partir vivre à New York… « Ni belle ni jolie, mais tellement plus que ça. »

 

Mais revenons au présent. Mortimer se pose une foule de questions. Que va-t-il faire de sa vie désormais ? « Je suis paralysé par cette perspective :  je suis toujours vivant MAIS, pour la première fois de ma vie, je ne sais pas pour combien de temps. »  Lui vient alors une illumination, une explication que le lecteur, lui voit comme une évidence depuis le début : son père n’est pas son père, tout simplement. Il court chez sa tante qui l’a élevé pour lui extorquer les secrets de famille. Eh ! bien, non, son père est bien son père… Je ne vous en dis pas plus, il faut ABSOLUMENT lire ce livre qui se termine sur une série de rebondissements.

Comme d’habitude, Marie-Sabine Roger nous offre une belle leçon de vie avec des personnages vrais, attachants, pleins d’humanité. Son écriture est drôle et tellement actuelle.

Je dirai la même chose que pour ses précédents livres (La tête en friche, Vivement l’avenir, Bon rétablissement), ce sont des récits qui nous font du bien avec cette fois-ci une réflexion sous-jacente sur nos rapports à la vie et à la mort et le poids de l’hérédité.


Qualité de l’écriture 5/5

Plaisir à la lecture 5/5

Originalité du livre 5/5

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Publié par GlossingGirl - dans Bien être
commenter cet article
22 août 2014 5 22 /08 /août /2014 09:35

Cet été vous avez sûrement entendu parler de Zenderm, cette marque qui propose des produits anti-moustiques naturels ou à la toxicité la plus réduite possible ! Il existe deux grandes gammes :

  • La gamme naturelle, pour tous les jours, avec des formats pratiques et innovants (lingette, stick, roll-on, bracelet et spray).
  • La gamme spéciale tropiques, avec des produits plus costauds (pour être partie au Kenya il y a quelques années je confirme : dans ces cas là on n'hésite pas à prendre du chimique, il n'y a que ça qui marche).

 

J'ai pu tester le stick après-piqûre apaisant, ainsi que les bracelets anti-moustiques. On commence par le stick, vendu 7,50 euros les 10 ml en pharmacie, parapharmacie ou sur amazon par exemple. Notez qu'Universpara propose aussi la gamme, mais sans le stick pour l'instant.

Avec sa composition à l'aloé vera, il est sensé calmer les piqûres.

Après-piqûre apaisant - Zenderm

J'ai aimé :

  • Le principe du stick : super pratique, on roule un peu la bille sur la peau et cela délivre assez de produit.
  • La neutralité : pas de couleur, pas d'odeur, on lui demande juste d'agir et de se faire oublier.
  • L'efficacité : attention, j'ai eu la chance de n'être pas piquée ou presque cet été. 5 ou 6 petites piqûres, de celles qui gratouillent mais ne font pas perdre la boule... Sur ces petites piqûres j'ai trouvé le gel très efficace : sitôt appliqué, sitôt la douleur était oubliée.
Après-piqûre apaisant - Zenderm

J'ai boudé :

  • Le gel sur la peau se ''sent'' un moment, il ne sèche pas tout de suite. Je crains toujours de ne pas en avoir mis assez alors que si, il y en a trop, il faut que ça sèche. Une fois qu'on est habitué cela ne pose plus aucun problème.
  • Le prix à géométrie variable sur internet.
Après-piqûre apaisant - Zenderm

Conclusion, voici un très bon produit, efficace et ultra pratique, qui mériterait d'être testé sur de bonnes grosses piqûres qui font mal (mais je ne vais pas pousser la dévotion au blog jusqu'à me faire piquer exprès !)

Vous connaissez ? Tentées ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Publié par GlossingGirl - dans Soins du corps Bien être
commenter cet article
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 09:32

Je ne réponds pas souvent aux communiqués de presse qu'on m'envoie : celui-ci a attiré mon attention, non pas à cause du dvd qui accompagne le bouquin (je suis incapable de me concentrer sur ce genre de vidéo), mais grâce au sujet, le massage, et à la promesse qu'il contenait des descriptions illustrées de chaque massage. Je n'aurais jamais demandé à tester un livre uniquement théorique !

 

Ce livre édité chez Eyrolles est disponible à 17,96 euros sur amazon.

Ma leçon de massage - Hélène Campan

Hélène Campan est masseuse et formatrice en école de massage. Dans son livre elle consacre une quarantaine de pages à du blabla certes utile, mais long, sur l'art de masser, le matériel, etc... Ensuite c'est parti pour des pages et des pages de massages expliqués pas à pas, par des photos très claires, avec des schémas ajoutés quand c'est nécessaire.

Le livre est vraiment joli avec ses pages glacées, ses photos, il donne envie d'être consulté. Le classement des massages est très clair et détaillé dans la table des matières, on s'y retrouve facilement.

Ma leçon de massage - Hélène Campan

Que dire à présent de l'utilisation d'un tel livre pour une néophyte comme moi ? J'ai commencé à lire une dizaine de pages de l'intro, pour finalement filer direct aux planches explicatives.

Au quotidien il donne des idées, montre ce qu'il est possible de faire sans faire mal à la personne qu'on masse. Je suis plutôt branchée massages du dos, il y a pas mal d'idées à prendre.

Ma leçon de massage - Hélène Campan

Voilà donc un beau livre pour les débutants, qui se démarque par ses explications illustrées pas à pas.

Si vous appréciez les massages, vous y trouverez sans doutes des idées. Est-ce que cela intéresse certaines ? Ou vous préférez vous fier à votre intuition ?

Pour découvrir Hélène Campan, n'hésitez pas à aller consulter son site web, avec des vidéos et conseils.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Publié par GlossingGirl - dans Bien être
commenter cet article
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 09:31

Tester un produit Natura Brasil est toujours un plaisir ! Je pense n'avoir été déçue que par les shampooings de cette marque, pour le reste ce n'est que du bonheur.

Cette fois-ci c'est une nouveauté, l'huile de massage Andiroba, qu'on m'a proposé d'essayer. Je ne l'aurais pas achetée par moi-même pour la simple raison que les produits de massage me paraissent inusables, et que je pense avoir en stock de quoi masser une cinquantaine de dos pendant 10 ans !

L'huile Andiroba est vendue 16 euros les 100 ml sur le site Natura Brasil. Vous pouvez aussi passer par une conseillère pour avoir des tarifs plus intéressants.

Huile de massage Ekos Andiroba - Natura Brasil

J'ai aimé :

  • La marque et sa gamme Ekos, qui met en avant les richesses du Brésil. L'huile d'Andiroba, jamais entendu parler !
  • Le petit format de 100 ml : sur le coup il m'a étonné mais finalement je préfère largement ça à un pot géant que je ne vais jamais finir et qui va se périmer.
  • Le bouchon pratique : il se soulève et laisse directement sortir l'huile. Attention juste à bien essuyer la bouteille après, sinon elle reste grasse.
  • La texture : elle est parfaite pour un massage, l'huile glisse bien puis pénètre un peu dans la peau. Très agréable !
Huile de massage Ekos Andiroba - Natura Brasil

J'ai boudé :

  • L'odeur : pas désagréable mais pas mon truc. Je suis assez déçue par les senteurs des huiles Natura en ce moment, alors que d'habitude c'est plutôt une marque qui me bluffe pour ça !

 

Cela me donne des envies de voyage ! Je suis allée flâner dans la catégorie bain et... Que dire... Un gel douche mûre-amande, sérieux ? Je frétille de me refaire une commande Natura comme auto-cadeau de fin d'année, comme il y a trois ans ^^

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Publié par GlossingGirl - dans Bien être
commenter cet article
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 10:14

Vous prenez des capsules solaires en eté ? Moi oui. J'ai la peau très claire et depuis que j'ai découvert ces produits, je prends beaucoup moins de coups de soleil. Attention, cela ne veut pas dire que j'ai abandonné la crème solaire : simplement ma peau de nordique est mieux préparée à se prendre des rayons en pleine face, elle bronze plus vite et est moins désséchée.

Je ne suis pas fidèle à une marque, puisque toutes celles que j'ai testées ont bien marché. Les hasards d'un vide-cosmétique ont mené les capsules Doriance jusque chez moi.

 

Cette boîte de trente capsules est vendue environ 15 euros pour 30 jours de traitement, ou la moitié si on a la peau sensible au soleil. Il faut commencer le traitement au moins 15 jours avant l'exposition et le continuer 3 semaines après.

A l'intérieur des capsules on trouve des caroténoïdes, qui apportent les pigments, du sélénium et de l'huile de Bourrache, pour la santé et la beauté de la peau. Avec tout ça on nous promet une peau :

  • plus colorée
  • plus tolérante au soleil
  • plus hydratée
  • dont le bronzage tient plus longtemps

 

Il est recommandé de ne pas cumuler les compléments alimentaires : c'est ce que je fais, en ce moment je n'ai que celui-là.

Capsules solaires - Doriance

J'ai aimé :

  • Le petit pot pratique et esthétique.
  • Le fait qu'on puisse ne prendre qu'une capsule par jour : j'ai un peu de mal à les avaler sinon. Une seule, ça me convient très bien.
  • L'efficacité : les 3 premiers points promis par la marque sont tenus. La peau bronze plus rapidement et ne brûle plus (mais je le répète : je mets de la crème !) Pour la tenue du bronzage je verrai à la fin juillet !
Capsules solaires - Doriance

J'ai boudé :

  • Le prix un peu élevé. Pour tout un été en France, j'imagine qu'il faut deux boîtes ?
  • Le méga pouvoir colorant de ces fichues capsules... Il m'est arrivé un petit accident : j'avais placé ma capsule sur mon plateau de petit déj, et sans faire attention j'ai posé ma tasse à thé dessus. La capsule a fondu mais je ne m'en suis pas aperçue. J'ai juste commencé à voir des tâches oranges sur mes mains, sur ma tasse... En nettoyant ça ne partait pas. J'ai mis une heure à comprendre ce que c'était et en une heure j'ai eu le temps de ruiner plusieurs vêtements, papiers... Sachez-le, c'est in-nettoyable.

 

Moralité je conseille vivement, mais attention à ne jamais la faire fondre ! Vous avalez direct :o)

Vous utilisez des gellules préparatrices au soleil ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Publié par GlossingGirl - dans Soins du corps Bien être
commenter cet article
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 08:59

Sigvaris, voilà une marque qui porte bien son nom, pour s'attaquer à un problème pas très glamour... Des mini varices j'en ai, j'ai eu deux grossesses, mais de quoi m'inquiéter, pas encore ! La gamme Sigvaris bien être (par opposition à la gamme médicale, prescrite sur ordonnance), vise à apporter plus de confort circulatoire. Le crédo de la marque : nos jambes sont bien malmenées au quotidien, il n'est jamais trop tôt pour en prendre soin. 

 

Le souci avec ce type de chaussettes ou bas, c'est qu'ils sont souvent affreux... Sigvaris s'est lancé le défi de réaliser des collants agréables et jolis à porter.

J'ai pu tester un collant transparent et des chaussettes opaques, deux modèles que j'ai choisis. Je porte le premier de temps en temps et le deuxième très ponctuellement, quand je prends l'avion (conseil de médecin). J'avais hésité avec leur super legging bleu mais il est quand même un peu trop flashy pour moi !

J'ai trouvé ces deux produits à 18,90 euros et 13,90 euros sur espace-contention.

Gamme Sigvaris bien-être - Sigvaris

J'ai aimé :

  • Le look des chaussettes et collants : ce n'est pas encore ultra fun, surtout pour les chaussettes, mais il y a du progrès par rapport à ce que j'ai pu voir ailleurs. A quand des chaussettes fantaisies ? Il serait aussi possible d'abandonner les petits crans décoratifs sur le haut, un détail has been.
  • Le taillage très précis : moi qui suis grande mais très mince, j'ai toujours du mal à trouver des collants assez longs pour moi, dans lesquels je ne flotte pas. Là c'est très pointilleux et le résultat c'est que le collant est pile poil adapté à notre taille.
  • L'enfilage pas trop laborieux : mais comptez quelques minutes tout de même. Il y a un mode d'emploi à l'intérieur.
  • On ''sent'' que les chaussettes et le collant compressent la jambe, mais rien de gênant ni d'insupportable. Je suis tout de même contente de les enlever à la fin de la journée.
  • Ils sont tous deux de bonne qualité, pour l'instant pas de filage à l'horizon, je croise les doigts.
Gamme Sigvaris bien-être - Sigvaris

J'ai boudé :

  • Avec le temps de ce mois-ci, à la fois très ensoleillé mais avec possibilité de pluie et froid soudains, j'aurais aimé un collant plus fin (mais du coup plus fragile). Là je retarde un peu à l'automne le fait de le porter vraiment souvent. Je n'aime pas non plus qu'il soit si satiné, je préfère plus mat.
  • Le prix un peu élevé, surtout si on a la malchance d'abîmer le produit.
  • Il faut laver ces produits à 30 degrés : et zut, sûr que je vais oublier...

 

Un test plutôt concluant donc, en tout cas pour l'avion et plus souvent pour les collants. Vous utilisez ce genre de produits de temps en temps ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Publié par GlossingGirl - dans Bien être
commenter cet article
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 08:50

Les bougies L'Occitane, vous connaissiez ? Moi non, jusqu'à ce que j'en reçoive une en cadeau pour ma commande. Il en existe en verre ou en hexagones métalliques : j'ai reçu cette 2e version, aux fruits confits. Actuellement on peut aussi en acheter à l'ambre, à la cannelle et aux épices, aux fleurs blanches, aux fruits rouges ou aux rameaux d'hiver. C'est très hivernal comme collection, cela va sans doute évoluer avec la venue des beaux jours !

Ma bougie est vendue 17 euros les 100 g : c'était un chouette cadeau, comme vous pouvez le voir. C'est d'ailleurs une astuce à ne pas oublier : allez fouiner pour trouver des codes promos L'Occitane avant de passer commande, on trouve chaque fois de jolis cadeaux !

Bougie fruits confits - L'Occitane

Cette bougie promet de ''remémorer les saveurs onctueuses d'un pruneau, d'une datte et les senteurs torréfiées d'un café ou d'un bel armagnac'', pour un moment très cocoon. Elle est composée de cires (c'est plutôt positif mais on ne nous dit pas quel type de cires) et est sensée durer 20h.

 

J'ai aimé :

  • La présentation en hexagone, originale et décorative.
  • La bonne durée de vie : cela ne brûle pas aussi vite que l'huile de palme, c'est clair, on en a pour longtemps.
Bougie fruits confits - L'Occitane

J'ai boudé :

  • Le prix : 17 euros, ça fait mal aux fesses, je ne l'aurais jamais achetée à ce prix là, aussi bonne soit la compo.
  • L'odeur : j'ai pas mal de Yankee Candles à la maison en ce moment, et rien à faire, à côté cette bougie ne fait pas le poids. Elle sent bon, mais pas assez fort.

 

Avez-vous déjà utilisé les bougies L'Occitane ? Si c'est le cas, expliquez-moi pourquoi vous êtes prêtes à y mettre un tel prix ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Publié par GlossingGirl - dans Bien être
commenter cet article
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 09:40

Sans être complètement accro aux compléments alimentaires, j'en consomme de temps en temps. En particulier pour les cheveux : je ne sais pas si c'est juste dans ma tête ou bien réel, mais dans ces périodes où j'en prends, je les trouve plus beaux !

La levure de bière est mon alliée. On peut la consommer de diverses façons, en comprimés cela reste encore le plus simple. Lorsque j'ai eu l'opportunité de choisir un produit dans le catalogue Juvamine, j'ai naturellement opté pour cette levure.

Elle est vendue en boîte de 50 comprimés, soit 50 jours de traitement. On la trouve facilement, en grandes surfaces notamment.

Elle promet de nourrir la peau, les cheveux et les ongles, grâce à un combo de levure et de zinc (un actif que je connais bien, souvent préconisé pour les peaux grasses), enrichi de vitamines.

Levure de bière - Juvamine

J'ai aimé :

  • Les comprimés : un seul suffit, il s'avale facilement, avec un grand verre d'eau. Cela change des comprimés bios que j'avais achetés il y a fort longtemps : il fallait en prendre 3 à chaque repas, impensable !
  • La boîte pratique, facile à emmener.
  • L'efficacité : je ne dirais pas que tout à coup mes cheveux sont moins gras, plus volumineux, etc... Mais j'ai l'impression qu'ils sont en meilleure forme. Sur les ongles c'est encore plus flagrant, ils poussent vite et bien.
  • Le petit prix, la disponibilité en grande surface.

 

J'ai boudé : rien en fait, sinon que les comprimés n'ont pas très bon goût. Il faut les avaler vite !

 

 

Levure de bière - Juvamine

Alors ? Oui je rachèterai, c'est un basique pas cher et efficace pour des petites cures de temps en temps. A essayer si vous tenez à booster la santé de vos cheveux ou de vos ongles !

Vous avez d'autres idées de compléments alimentaires ayant cette fonction ? Chez Juvamine il y a trois autres produits bien tentants dans la catégorie...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Publié par GlossingGirl - dans Bien être
commenter cet article
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -